Destinations

La vallée du Douro au Portugal

Entre le fleuve Douro et la frontière espagnole, il y a de superbes vignes, de jolis villages portugais et des ruines d’un monastère. Au hameau de Pochino, il existe un restaurant situé sur les berges du Douro où l’on mange très bien grâce à de très bonnes spécialités locales comme le riz de Feijao, du veau grillé et d’autres plats succulents. La région est celle des vins, des plantations presque verticales des vignes, du vieillissement du Porto en fûts de chêne.

Les habitants se souviennent du Portugal du temps de leurs parents et de leurs grands parents. Ils disent que le Douro était une rivière d’or, vrai cœur de leur pays. Si on les écoute, ils remontent l’histoire du fleuve et racontent que deux siècles avant Jésus Christ, les romains nommaient déjà le fleuve “Durius”. Les premières vignes de vin existaient déjà.

Au VIème siècle, ce furent les Wisigoths qui aimèrent ce vin de Porto. Ils le buvaient à même la barrique. Au XIIème siècle, Le Portugal fut alors fondé et Afonso Henriques amena ses troupes au bord du Douro. Il faut attendre ensuite le XVIIIème siècle pour que les grandes familles portugaises fondent les premiers domaines viticoles. Un siècle plus tard, les vins sont exportés chez les nobles d’Angleterre. Aujourd’hui, l’embouchure du fleuve à Porto, il existe un superbe centre d’art contemporain ainsi qu’un très bon complexe hôtelier. Les touristes visitent les vieux quartiers composées de ruelles pavées et de petits bars très agréables.

Porto-Portugal_715

En continuant la visite de la vallée du Douro on peut voir de superbes pentes boisées, des orangers, des oliviers, des figuiers et des amandiers au dessus de vignes vers Cinfaes. Il est possible de visiter le Musée du Douro à Peso da Régua. On y raconte l’histoire du fleuve et de ses vignobles depuis l’époque romaine. Au Lamego, un peu dans l’intérieur des terres, il y a le monastère Sao Joao de Tarouca datant du XIIème siècle. Il reste de merveilleux ajulejos où parait St Bernard en train de fouler du raisin. Au Marialva on trouve une belle citadelle fortifiée.

Après avoir vu plusieurs autres lieux magnifiques, on arrive à Bragança qui est une magnifique ville blanche aux ruelles pavées. Le soir, il est possible de gouter à la spécialité locale qui est la soupe de châtaignes. Après Bragança, se trouve Montesinho. Dans ce village, coule un ruisseau venant de l’une des sources du Douro. Ici on se retrouve avec l’âme d’un portugais.

Geef een reactie

Het e-mailadres wordt niet gepubliceerd. Vereiste velden zijn gemarkeerd met *